(version française, Éditions Nouveaux Horizons, 2006)

camilla wilson

ROSA PAR CAMILLA

Initialement publié en 2001 chez Scholastics Inc à New-York, USA,
avec pour titre original : « From the Back of the Bus to the Front of a Movement »

Cette biographie de l’icône Afro-américaine, traduite en français par Marie-France Pavillet et rééditée aux Éditions Nouveaux Horizons en 2006, est une véritable ballade au cœur du combat d’une femme atypique. Née dans l’État de l’Alabama en 1913, Rosa McCauley de son nom de jeune fille a suivi un parcours digne d’une épopée à la spart. Enfance difficile, scolarité en dents de scie, mariage inopiné et début de vie active sur fond de racisme et de ségrégation à outrance. Révoltée par une société foncièrement inégalitaire, Rosa décide de rejoindre les associations de lutte et de réhabilitation de l’homme noir à partir de décembre 1934.

Onze ans après son premier engagement dans les associations de défense des droits des noirs, le 1er décembre 1955, dans la ville de Montgomery, Rosa Parks défie tout le monde en refusant d’obéir au conducteur de bus James Blake qui lui ordonne de laisser sa place à un Blanc et d’aller s’asseoir au fond du bus. Cet acte de rébellion marque le début de la renaissance de l’homme noir aux États-Unis. En effet, après cet affront face à l’homme blanc, Rosa est arrêtée, jugée et inculpée de désordre public ainsi que de violation des lois ségrégationnistes locales. La veille de son procès, 35 000 tracts sont distribués pour inviter les Noirs à ne plus emprunter les bus le lundi 5 décembre. Le mot d’ordre est repris le lundi par The Montgomery Advertiser, le journal noir local. C’est le début du boycott des bus de Montgomery, qui va se prolonger 381 jours et qui aboutira, le 13 novembre 1956, à l’abolition par la Cour Suprême des lois ségrégationnistes dans les bus des États-Unis

DERRIERE ROSA PARKS SE CACHE MARTIN LUTHER KING

Cette incroyable victoire n’aurait pas été possible sans l’action discrète et efficace d’un jeune pasteur de 26 ans du nom de Martin Luther King qui réunit cinquante dirigeants de la communauté afro-américaine dans une église baptiste de la Dexter Avenue, pour discuter des actions à mener à la suite de l’arrestation de Rosa Parks. À l’issue de cette réunion de prière et de réflexion fut fondé le Montgomery Improvement Association, dont Martin Luther King fut élu comme président. Ce mouvement fut le porte-parole des théories de la non-violence et de la désobéissance civile qui le rendirent célèbre dans le monde entier. Et ce, jusqu’à la fin tragique de sa vie en 1968.

Pour sa part, Rosa eut aussi une renommée mondiale. Lorsqu’elle mourut, le 24 octobre 2005, Le président George W. Bush honora sa mémoire dans une allocution télévisée et sa dépouille resta exposée deux jours dans la rotonde du Capitole pour un hommage public. Le bus dans lequel Rosa Parks avait été arrêtée fut drapé d’un linceul rouge et noir jusqu’aux obsèques officielles. Enfin, les premières places des bus de Montgomery restèrent vacantes jusqu’au jour de son enterrement. Elles étaient recouvertes d’une photographie de Rosa Parks entourée d’un ruban noir, portant l’inscription suivante : « La société de bus RTA rend hommage à la femme qui s’est tenue debout en restant assise. »

MVESSO NGANTI