Né Frederick Augustus Washington Bailey vers 1818 et mort le 20 février 1895 à Washington DC, est un homme politique et écrivain américain. Né esclave, il sera l’un des plus célèbres abolitionnistes américains du 19e siècle. Son ouvrage La vie de Frederick Douglass, esclave américain, écrite par lui-même constitue un classique des témoignages d’esclaves qui connut un retentissement important lors de sa publication.
Surnommé « Le sage d’Anacostia » ou « Le lion d’Anacostia », il fut candidat (malgré lui) à la vice-présidence des États-Unis aux côtés de Victoria Woodhull, la première femme à se présenter pour le poste de président des États-Unis, pour le Parti de l’égalité des droits (Equal Rights Party). Il affirma tout au long de sa vie sa ferme croyance en l’égalité de tous, noirs, femmes, indigènes ou immigrés récents. Son adage favori affirmait : « Je m’unirais avec n’importe qui pour faire le bien et avec personne pour faire le mal ».