C’est à Joal, une petite ville côtière du sénégal que Léopold Sédar Senghor voit le jour en 1906 à travers une famille riche. Sa rencontre avec le descendant d’une famille d’esclave noirs déportés d’Afrique natale vers l’Amérique détermina le mouvement de la Négritude, une fois à Paris pendant ses études universitaires. Après sa rencontre après Georges Pompidou, la création de la revue « l’Etudiant noir » obtient une expansion avec le concours de Damas Gontran et Aimé Césaire : un véritable réveil des consciences et de l’exhibition des différences après le laminage colonial.
En 1936, L.S. Senghor obtient son agrégation de grammaire, devenant ainsi le premier agrégé africain de l’Université française. A partir de 1945, il occupa tout à tour des postes sur la scènes politiques à l’international dont le plus prestigieux est le poste de Président de la République du Sénégal.