Débute sa carrière en créant et animant de 1992 à 1995 la chronique « Féminin Pluriel » dans le quotidien burkinabé « L’Observateur Paalga ». En parallèle, elle a mis en place un Observatoire sur les conditions de vie des femmes au Burkina Faso, intitulée « Qui-vive ». Elle a aussi enseigné à l’Université de Ouagadougou. Elle est très impliquée dans la vie politique de son pays et est l’auteur de nombreux essais qui ont contribué à lever des tabous liés aux traditions de son pays et plus largement de l’Afrique. ». Le Mal de Peau a reçu le Prix national du Burkina-Faso. 
Ses ouvrages :
Le Mal de Peau. Ouagadougou, Imp. Nationale, 1992. [Réédition au Serpent à Plumes – Collection Motifs no 123, 2001. (254p.). Roman.
Murekatete. Bamako: Le figuier and Lille : Fest’Africa, 2000. (107p.) Roman.
Droit de cité : Etre femme au Burkina Faso. Montréal: Les Editions du remue-ménage, 2006. (152p.) Essai. [Préface de Jean-Louis Roy]. Distribution en Afrique par les Editions Hamaria (Burkina Faso), une division de Beauchemin international Montréal.