Alexandre Biyidi Awala (en littérature Mongo Beti ou Eza Boto), né à Akometan (Cameroun) le 30 juin 1932 et décédé à Douala le 7 octobre 2001, est un écrivain camerounais francophone. Romancier renommé il est également essayiste engagé, enseignant, libraire et éditeur.
Après des études primaires à l’école missionnaire de Mbalmayo, il entre en 1945 au lycée Leclerc à Yaoundé. Bachelier en 1951, il s’installe en France pour y poursuivre des études supérieures de Lettres à Aix-en-Provence , puis à la Sorbonne à Paris .
Il commence sa carrière littéraire avec la nouvelle Sans haine et sans amour, publiée dans la revue Présence Africaine , dirigée par Alioune Diop, en 19533. Un premier roman Ville cruelle, sous le pseudonyme d’Eza Boto suit en 1954, publié aux éditions Présence Africaine.
Il est connu sous la casquette de dénonciateur du néo-colonialisme au Cameroun et en Afrique en général.