« kourouma » qui signifie « guerrier » le qualifie dès sa naissance. L’écrivain ivoirien Ahmadou Kourouma est né en 1927 à Togobala, près de Boundiali, à la frontière entre Côte d’Ivoire et Guinée. Appartenant à une famille d’ancienne chefferie, il aimait à rappeler le souvenir de son grand-père, général du grand Samory, qui avait su organiser la résistance armée à la conquête française. D’ailleurs son nom, Kourouma, signifie « guerrier ». De mathématicien au métier d’actuaire, son esprit contestataire remonte dans son adolescence. Il connu injustement la prison de retour en Cote d’ivoire en 1963. Ensuite une période de chômage à la suite de laquelle l’exil s’ensuivra pour plusieurs années. La grande espérance des indépendance le lança dans sa carrière d’écrivain vers les années 1960. D’où son roman connu « Soleil des indépendances ». Malgré le rejet des éditeurs français au départ, les Editions SEUIL lui ont permis d’apparaitre comme un « Phare » en Afrique en 1970.