Née au Togo en 1979. Jeune, une femme qui habite à Paris lui propose de la prendre avec elle et de subvenir à tous ses besoins, notamment son éducation, en échange de quelques menus travaux domestiques. C’est dans ce contexte qu’Henriette débarque à Paris en janvier 1994. Très vite Henriette découvre qu’elle n’est pas en France pour aller à l’école mais pour travailler Elle tente de s’enfuir, mais privée d’éducation et de papiers d’identité, sa marge de manœuvre reste très limitée. Suite à l’intervention d’une voisine, elle est secourue par le Comité contre l’esclavage moderne. Aujourd’hui, elle travaille dans un hôpital et s’occupe des personnes âgées.
Son ouvrage :
Une esclave moderne. Paris : Michel Lafon, 2000. (216p.). Autobiographie.