Amiri Baraka (de son vrai nom LeRoi Jones), né le 7 octobre 1934 à Newark (New Jersey) et mort dans la même ville le 9 janvier 2014, est un intellectuel, dramaturge, écrivain et essayiste afro-américain.
À l’avant-garde d’une forme de théâtre engagé, LeRoi Jones s’est fait le chantre de la révolte des Noirs américains contre l’ordre, l’hégémonie et la culture blanche. De 1965-1980, il effetua des voyages et cultiva le goût de la littérature grâce à des rencontres pertinentes sur le plan politique. En 1960, il se rend à Cuba, une visite qui fait de lui un artiste beaucoup plus engagé politiquement. Il publie en 1961 Preface to a Twenty Volume Suicide Note (Préface à une Note de Suicide en 20 Volumes), suivi en 1963 de Blues People: Negro Music in White America (Le Peuple du Blues : une musique noire dans une Amérique blanche), qui reste encore aujourd’hui considéré comme l’un des travaux critiques les plus influents au sujet du Blues et du Jazz. En 1964, Jones remporte un grand succès avec sa pièce de théâtre Dutchman (Le Métro fantôme), qui lui vaut un Obie Award.